Les baux anglais- Spécificité et conseils pour comprendre avec la Touch et ainsi louer un appartement à Londres.

Les locataires étrangers sont toujours surpris par les termes des baux anglais. En effet, en Angleterre, un bail est toujours plus en faveur du propriétaire que du locataire.

S’expatrier à Londres a plusieurs avantages et pour vous aider à sortir la tête haute des négociations, French Touch Properties vous livre quelques indices de ce qui est la “norme ».

scales-350

Un bail standard est un bail d’un an avec une « 6 months Break Clause » ( possibilité de casser le bail au bout de 6 mois).

Conseil FTP: attention les agents immobiliers ont tendance à mettre une break clause mutuelle mettant ainsi le locataire dans une situation delicate avec un déménagement imminent. Demander une break Clause unilatérale est judicieux.


Les propriétaires peinent à accepter une break clause à 6 mois pour des baux commençant l’été. La peur de voir leur propriété de nouveau sur le marché au coeur de l’hiver les rend rigides.

Conseil FTP: proposer une Business Break Clause. C’est une break clause applicable seulement pour raisons professionnelles. Vous pouvez ainsi casser votre bail si votre employeur vous envoie à plus de 25 miles de Londres ou dans le cas où ce dernier vous licencie. Par contre, vous ne pouvez quitter votre property uniquement pour des raisons professionnelles. Cette clause est a utilise a bon escient.


 Un propriétaire anglais aura du mal à se projeter dans une location sur du long term. Vous pourrez dificilement obtenir un bail de plus de 2 ans. Parfois, le propriétaire a tout simplement un emprunt ne lui permettant pas d’accepter plus d’un an de bail. Bien souvent, il s’agit d’une technique pour augmenter le loyer.

 

Conseil FTP: attention aux augmentations de loyer à chaque date anniversaire de la signature de bail. Si le bail ne stipule pas une augmentation capée, le propriétaire peut appliquer une augmentation très forte. Demander une augmentation en fonction du RPI ( indice du coût de la vie) vous protégera.

 Les références à fournir pour louer une propriété en Angleterre sont importantes. Le salaire doit couvrir à hauteur de 2.3 fois le loyer. Les bonus ne sont généralement pas pris en compte.

 

Conseils FTP: Dans le cas, où vous arrivez à Londres sans emploi, il faut prévoir de payer un minimum 6 mois de loyers en avance. Il est très compliqué de mettre un bail au nom d’une entreprise qui a moins d’un an au UK sans payer au moins 6 mois de loyer d’avance. Les propriétaires craignent les défauts de paiement. Les agences refusent de mettre un bail au nom d’une entreprise qui n’a pas de siège social au UK.

Un bail anglais ne fait pas dans le détail: il est le même pour 5 colocataires que pour une famille bien sous tous rapports. Il y a énormément de clauses qui peuvent paraître abusives (ne pas planter de clous dans les murs, ne pas porter de chaussures à talons dans l’appartement, ne pas fumer etc)… Il faut garder en tête qu’un inventaire d’entrée des lieux est fait par un organisme indépendant permettant à la sortie des lieux de réaliser un compte rendu détaillé des dommages occasionnés.

 

Conseil FTP: Faire preuve de bons sens et ne demander que la suppression de certaines clauses du bail (les plus abusives) et non la suppression de la moitié des clauses. L’agent n’apprécierait pas et pourrait perdre patience..Or tant que le bail n’est pas signé, le propriétaire peut se rétracter.

 Contrairement à certains pays européens notamment la France, une propriété meublée n’est pas plus chère à la location qu’une propriété non meublée. Le fait qu’elle soit meublée ne change pas non plus la longueur du bail en UK.

 

Conseil FTP: opter pour une propriété non meublée, vous permet de vous sentir plus vite chez vous. Les meubles varient enormement d’une propriete a l’autre, il faut bien verifier les meubles lors de la visite.

Pour toutes questions pour louer une maison à Londres ou un appartement, l’équipe French Touch est là pour protéger vos intérêts.