Un peu d’humilité peut mener loin

C’est une année de transition, pour reprendre le refrain populaire, non seulement pour le duc et la duchesse de Sussex mais aussi pour le Royaume-Uni qui s’apprête à quitter l’UE. Avec la crainte du Corona virus, les prochaines élections américaines, les négociations commerciales avec la Chine, les tensions au Moyen-Orient et le ralentissement de l’économie mondiale, il y a beaucoup de préoccupations qui peuvent nous éloigner du besoin de planifier nos finances.

Cependant la fin de l’année fiscale approche (5 Avril 2020) et c’est le moment de vous assurer que vous vous êtes organisés pour bénéficier des abattements fiscaux et des niches fiscales qui peuvent faire une réelle différence pour votre sécurité financière et celle de votre famille.

Contribuer à votre ISA

Depuis leur introduction par Gordon Brown en 1999, l’ISA est le placement préféré des britanniques. 69 milliards de livres sterling ont été économisées dans les ISA en 2017/181. Chaque adulte peut investir jusqu’à £20 000 par année fiscale dans son ISA. C’est une précieuse opportunité de protéger son argent contre tout autre impôt sur le revenu ou sur les plus-values.

L’argent sonnant et trébuchant n’est pas toujours roi

Un ISA peut être investi en actions et en monétaire. Depuis 1999, quatre fois sur cinq le placement monétaire est privilégié2. Malheureusement, il s’agit peut-être d’une occasion manquée. Alors que les liquidités sont essentielles pour les dépenses quotidiennes et les besoins d’urgence, dans le climat actuel de taux d’intérêt bas et d’inflation persistante, les rendements sont au mieux marginaux, au pire négatifs.

Selon une étude de Barclays3, les actions britanniques ont dégagé un rendement annuel réel de 4,9% par an depuis 1999, contre 0,7% pour un placement monétaire. Si vous êtes inquiet d’investir un montant dans les actions aujourd’hui, un versement régulier dans votre ISA permet de compenser les fluctuations des marchés qu’ils montent ou qu’ils descendent.

Si vous avez déjà des liquidités ou des investissements dans un ISA, c’est également le moment idéal pour vérifier s’il répond à vos besoins actuels et futurs.

Elections, et nouvelles taxes à Londres

Cotiser à votre fond de pension

La plupart des contribuables bénéficient d’un abattement fiscal sur les cotisations dans un fonds de pension dans la limite de 40 000 £ par an (ou jusqu’à 100% de leurs revenus s’ils sont inférieurs). Vous pouvez également utiliser les abattements non utilisés des trois années antérieures.

Si vous avez un revenu plus élevé, une contribution dans un fonds de pension peut ramener votre revenu imposable à £ 100 000, seuil à partir duquel pouvez récupérer la totalité de votre abattement personnel. Les cotisations retraite peuvent également aider à ramener votre niveau de revenu en dessous de la tranche d’imposition la plus haute, qui commence à £150 000 ou éviter de perdre les allocations familiales, qui sont progressivement supprimées si un parent du ménage gagne plus de £50 000 .

Réduire l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les plus-values

Tous les contribuables peuvent bénéficier de l’abattement fiscal sur les dividendes jusqu’à hauteur de £ 2 000  par année fiscale sur les actions et parts de fonds détenues en dehors des ISA ou d’un fonds de pension.

Les plus-values réalisées sont aussi exonérées d’impôts jusqu’à £12 000 .  Il peut être prudent de prendre une partie de vos plus-values ou cristalliser des moins-values dès cette année pour réduire des impôts futurs potentiellement plus élevés. Si vous pensez que vous êtes susceptible d’être assujetti à une imposition plus élevée, il peut être judicieux de prendre des gains sur deux ans ou de transférer des actifs à un conjoint ou partenaire.

UK TAXES

Minimiser les droits de succession

Vous pouvez offrir jusqu’à £3 000  par an et faire un nombre illimité de petits cadeaux chaque année de £250  sans aucun droit de succession. Vous pouvez également utiliser l’abattement non utilisé de l’année précédente, ce qui signifie qu’un couple peut transmettre jusqu’à £12 000 sans droit de succession immédiatement. Vous pouvez donner plus sans droit de succession si vous pouvez démontrer une intention de le faire régulièrement et s’il s’agit d’un surplus de revenu ou si vous vivez plus de sept ans après le don.

En un mot

Si vous souhaitez des conseils ou de l’aide en matière de planification financière et fiscale, contactez Cyr Paillard chez St. James’s Place.

Cyr Paillard, CFA

St. James’s Place Wealth Management

Email : cyr.paillard@sjpp.co.uk

www.cyrpaillard.co.uk

https://www.sjp.co.uk

1,2 – Statistiques HMRC, Avril 2019

3 – Barclays, 2019 Equity Gilt Study, Février 2019

Pour ne rien manquer, inscrivez vous à la newsletter !