Malgré les incertitudes liées au Brexit, le marché de l’emploi à Londres reste dynamique et attractif pour les expatriés. En effet 35% de la population à Londres est étrangère et le taux de chômage est au plus bas depuis 1975 avec 4,6% d’inactifs.

travailler à Londres

A Londres, comme ailleurs, la recherche d’emploi est un exercice qui peut s’avérer laborieux si vous ne prenez pas en compte les spécificités locales et celles liées à votre statut d’expatrié.

Voici donc quelques conseils pratiques pour votre job search à Londres.

Le démarrage !

Vous venez d’arriver et vous ne savez pas par quel bout commencer.

L’important est de se lancer pour se mettre en action.

La première étape, par exemple, est d’aller au Job Center de votre district pour vous enregistrer et obtenir un NIN (équivalent de notre numéro de sécurité sociale) dont vous aurez besoin dès que vous aurez un emploi (salarié ou freelance).

Les Job centers sont comme nos Pôles Emploi et vous pourrez y trouver quelques conseils utiles.

L’autre conseil bien évidemment est de rencontrer un maximum de personnes pour ne pas vous sentir isolé et surtout parler anglais ! Londres ne manque pas de ressources pour rencontrer du monde, le tout est de trouver la structure qui vous correspond.

A titre d’exemple vous pouvez aller aux meetups, internations, dans les associations d’accueil des français de l’étranger (FIAFE) et aux pubs pour rencontrer des anglais 🙂

Vous avez pris vos marques et désormais vous êtes prêt à aller à la rencontre des entreprises.

Mais pas sans un CV adapté au UK!

La rédaction du CV : un travail de réflexion

Réaliser son CV est indispensable à votre mise en action et cela peut être très utile pour mettre à plat l’ensemble de vos compétences et ce que vous avez envie de faire !

Vous pouvez malheureusement être confronté à l’angoisse de la page blanche et vous heurtez à quelques freins.

Comme par exemple ne pas  trouver le fil conducteur de vos différentes expériences après plusieurs déménagements. Ne pas connaitre pas les Do’s et Dont’s à Londres : photo ou pas photo? une ou deux pages ? Vous désirez peut-être en profiter pour changer de voie professionnelle.

Toutes ces raisons peuvent vous amener à douter, à procrastiner…

emploi londres

Souvent le frein principal à la rédaction de ce fameux CV repose sur le manque de clarté de votre projet professionnel et le sens que vous voulez donner à votre carrière ! Le bilan de compétences peut être un véritable allié dans cette quête et vous permettra de vous mettre dans l’action.

Une fois votre projet clarifié, le contenu coulera de source. N’oubliez pas de mettre votre cv au service de votre projet  et de l’adapter à chaque poste  que vous ciblez.

D’autant plus qu’aujourd’hui votre cv est passé au crible par des Applicant Tracking Systems (ATS).  Il est donc important de soigner vos mots clés.


Des sites utiles :

Jobscan vous permet de vérifier votre CV et  votre profil LinkedIn par rapport à une annonce

Adzuna (moteur de recherche qui agrège des annonces de plusieurs Job board), analyse votre CV et vous fait quelques commentaires (notamment sur les fautes d’orthographe)

Au Royaume Uni, le CV est généralement sur 2 pages

L’approche pragmatique est basée sur des résultats («achievements») plutôt que sur un contenu du poste

Les «gaps» se mettent dans le corps du cv en expliquant simplement la raison. Ex : Maternity leave

Les diplômes : Trouver des équivalences plutôt que de les traduire littéralement

Les expériences de volontariat sont très valorisées

french touch

Vous vous sentez désormais à l’aise avec votre CV. Cela vous a permis de mettre à plat vos compétences transférables à Londres, de regarder les terminologies propres à l’Angleterre. Vous pouvez donc postuler aux annonces et vous créer des alertes sur les sites de recherche d’emploi.

N’oubliez pas de contacter les cabinets de recrutement généralistes ou spécialisés dans votre industrie.

En effet, 90% des postes ouverts à Londres passent par des cabinets (20 000 au total) et le recruteur pourra penser à vous pour des opportunités futures.

Les Chambres de Commerce à l’étranger, très bien connectées avec les entreprises françaises, ont également une cellule recrutement.

Cependant postuler aux offres n’est pas suffisant car seul 20% des postes sont publiés. Il va donc falloir développer votre réseau.

Comment se faire connaître et atteindre le marché caché ?

Si 70% à 80% des postes ne sont pas visibles, il faut répartir votre énergie en fonction et partir à la chasse à l’information.

Comment identifier ce fameux « hidden market » dans un pays que l’on ne connaît pas ? Difficile à l’étranger d’éviter la démarche réseau ! Tout comme la rédaction de votre CV, celle-ci doit être structurée. En voici quelques étapes clés :

        • Faire une étude de marché des entreprises que vous ciblez
        • Contacter les personnes qui y travaillent sur LinkedIn !
        • Aller à des meetups spécialisés
        • Travailler votre « elevator pitch » pour être prêt à communiquer sur ce que vous souhaitez faire et sur votre Valeur Ajoutée et cela en toutes occasions.

Même si vous devez garder en tête votre objectif de trouver du travail, le réseau sert à obtenir des informations, des conseils, un réseau plus large. Ne pas demander directement un Job est la clé de la démarche réseau.

Vivre à l’étranger peut vous aider à dédramatiser et passer le cap car il y a plus de solidarité entre les Français à l’étranger et moins de barrières sociales.

La culture anglo-saxonne et les réseaux sociaux valorisent et favorisent le networking.

Travailler à Londres est une formidable expérience mais le marché reste compétitif avec une main d’œuvre locale et étrangère qualifiée. D’où l’importance de travailler sur votre valeur ajoutée et vous faire connaître !

La recherche d’emploi se conduit comme une vraie gestion de projet en prêtant attention à la répartition de vos efforts et de votre énergie. Rester isolé derrière votre écran peut être contre-productif.

N’hésitez pas à vous entourer et à demander de l’aide !

Vous pouvez également nous contacter pour un premier diagnostic gratuit*

Et/ou rejoindre les cafés de recherche d’emploi tous les lundis matins – gratuits et ouverts à tous sous réserve de place disponible.

* Les consultantes de Harmony Mobility Consulting, fortes de leur expérience à l’international (Singapour, Manille, Paris et Londres), accompagnent depuis 2009 les expatriés dans leur transition de carrière.

ALICE LANTERI
Career Consultant & Job Search Advisor
+447510 051808

https://www.linkedin.com/in/alicelanteri/
HARMONY & MOBILITY CONSULTING
WWW.HARMONYMOBILITY.COM