Un retour en France peut être une veritable épreuve pour les enfants.
C’est une expatriation comme une autre. Partir dans un pays étranger ou rentrer en France relève du même challenge.
Les enfants quittent leurs amis, leur cadre de vie bien douillet pour se confronter à un monde inconnu.
Avec nos amis et clients ayant expérimenté eux-mêmes cette épreuve, nous avons compilé une liste de conseils visant à adoucir ce retour:
       ***
  1. Trouver un système scolaire adapté à l’enfant et cohérent avec ce qu’il a pu connaitre à l’étranger. Par exemple, un enfant scolarise dans le système anglais ou américain aura plus de difficultés à intégrer un système purement français
    ***
  2. Vivre ce retour comme une nouvelle expatriation: jouer les touristes les premiers mois à Paris… finalement vous êtes un peu des étrangers :-) Le jeu et la curiosité aideront à compenser le décalage de culture
    ***
  3. Prévoir de retourner dans le pays étranger d’où vous arrivez dans les 6 mois qui suivent votre retour. Les psychologues conseillent en effet cette démarche pour aider l’enfant à faire le deuil de son ancienne vie
    ***
  4. Nouer des amitiés avec des familles ayant connu le retour en France et ayant une ouverture sur le monde. Vos enfants se sentiront moins seuls
    ***
  5. Ne pas hésiter à consulter un psychologue pour aider l’enfant à passer ce cap difficile
    ***
  6. Soyez vous-mêmes positifs ! Les enfants sont de vraies éponges. Si les parents ne sont pas bien dans leurs peau, cela peut vite devenir un cercle vicieux et l’adaptation n’en sera que d’autant plus dure
    ***
  7. Il est prouvé que si l’enfant ne maitrise pas la lecture et l’écriture de la langue étrangère du pays d’où vous arrivez (en général les enfants de moins de 7 ans), il aura de fortes chances de perdre cette langue étrangère en quelques mois. Soyez en conscients : si vous voulez que votre enfant garde la maitrise de sa langue étrangère, vous devrez prendre des dispositions pour qu’ils continue à la pratiquer régulièrement (cours particuliers; jeune au pair)
    ***
  8. Trouver une activité qui plait à chaque enfant et qu’il n’a pas eu l’occasion de pratiquer à l’étranger (équitation/danse/musique). Cela permet à l’enfant de se projeter positivement sur son retour en France
    ***
  9. Anticiper le retour à l’école française de votre enfant en lui offrant des cours de français renforcés
    ***
  10. Les enfants revenant de l’étranger et étant scolarisés dans le système français peuvent avoir accumulé des lacunes. Les parents doivent communiquer aux professeurs leur intention de travailler sur la notion de progression de l’enfant plutôt que sur les notes car l’enfant peut vite être démotivé par de faibles notes.